Le tout premier congrès européen sur le microbiome de la peau s’est tenu à Londres il y a deux semaines, et c’était passionnant de voir à quel point la science progresse à pas de géants. Vous allez voir beaucoups de nouveaux concepts dans les années à venir. Et vous les aurez découverts ici en avant-première !

Voilà notre top 5 du futur microbien :

  • Trevor de Esse Skincare crée dans son labo de la poudre de microbes d’océans, pour « remettre votre peau à l’etat sauvage ».
  • Rainer Simmering de Henkel a étudié l’odeur de vos habits quand vous les portez trop longtemps. Il appelle cela « L’odeur de vieille chemise ». La cause est une aminoacylase, d’habitude produite par un petit méchant: le C. striatum. Il dit que si vous venez le voir à son labo, il vous soumettra automatiquement à un test pour mauvaises odeurs. Comment refuser…
  • Cath O’Neill de SkinBioTherapeutics étudie les lysats bacteriens (donc des bactéries et leur milieu de culture passés au Magimax). Certains lysats ont des propriétés très intéressantes regardant la cicatrisation. Pouvez-vous imaginer vous mettre de la soupe bactérienne sur vos blessures? Un jour cela sera sans doute la norme.
  • BASF a étudié l’impact des SLS sur la peau et bien… disons que ce n’est pas brillant. A éviter si vous voulez une belle barrière cutanée et un microbiome sain.
  • Mark de Matrisys est le premier à parler d’un sujet que j’adore: Pouvons-nous trouver des bactéries qui nous protègeraient des rayons UV? Il semble que oui! Peut-être que dans quelques années le débat entre filtre chimique et filtre minéral sera complètement dépassé, et nous auront des filtres bactériens. Les coraux et les humains devraient aimer.

Et je me permets d’ajouter un 6ième point: Les gens de Vetgenome avaient beaucoup de photos de labradors trop mignons. Et ils ont dit LA chose à ressortir pour impressionner la gallerie: Savez-vous qu’on définit 8 régions de peau différentes chez les chiens?