LIVRAISON GRATUITE AU ROYAUME UNI À PARTIR DE £30
D’une peau huileuse à merveilleuse (partie 1)

D’une peau huileuse à merveilleuse (partie 1)

17th mai 2018

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la peau grasse et les meilleurs conseils pour l’assainir.

Ce mois-ci, notre special guest Marine Vincent vous parle des peaux à tendance grasse. Pharmacienne et fondatrice de la géniale pharmacie Make Me Feel (n’hesitez pas à jeter un petit coup d’oeil à leur site et à leur E-shop), elle vous donne ses conseils pour assainir et purifier ce type de peau, qui n’est pas forcément réservés qu’aux adolescents. Environ 20% de la population possèderait une peau grasse, tandis que 20% sont associés à la catégorie des peaux mixtes. Comme le printemps est officiellement arrivé, la production de sébum va être titillée par la chaleur et l’humidité. Nous avons donc rassemblé les meilleurs conseils pour la contrôler et minimiser l’aspect gras de votre peau.

 

Tout d’abord, un petit peu d’explication autour du phénomène :

La peau a tendance à paraître grasse lorsque les glandes sébacées produisent trop de sébum. Le sébum est la matière grasse qui protège et hydrate notre peau, c’est donc une substance bénéfique pour sa santé. Mais trop de sébum peut engendrer de l’acné, obstruer les pores et donner à votre épiderme cet aspect gras.

Comme tout autre problème de peau (qu’elle soit sèche, ou atopique), la peau grasse peut être due à un déséquilibre de votre microbiome, aka les bonnes bactéries qui vivent sur votre épiderme et constituent l’écosystème de votre peau (apprenez en plus sur le microbiome en visitant notre page dédiée à ce sujet, juste ici)

Si cet équilibre est perturbé, des troubles et des infections peuvent apparaitre sur votre épiderme. Ces perturbations affectant la relation hôte-micro-organisme peuvent être à la fois endogènes (par exemple, une variation génétique qui sélectionne une communauté de bactéries spécifiques), ou exogènes (par exemple, le fait de se laver les mains).

Grâce à leurs connaissances en matière de santé et infections de la peau, les microbiologistes, les immunologistes et les dermatologues se sont associés aux chercheurs en génomique pour développer une connaissance approfondie du microbiome et de la façon dont il interagit avec nous.

Sourcing: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3535073/
The Skin Microbiome Elizabeth A. Grice and Julia A. Segre
Genetics and Molecular Biology Branch, National Human Genome Research Institute, National Institutes of Health, Bethesda, Maryland, 20892–4442, USA.

 

Par exemple, l’acné est caractérisée par la présence de souches de la bactérie Propionibacterium acnes, qui sécrètent des lipases, des protéases et des facteurs chimiotactiques pour les neutrophiles, entraînant une inflammation aiguë de l’unité pilosébacée. Si P. acnes est l’espèce bactérienne prédominante dans les zones huileuses de la peau, les souches de P. acnes trouvées chez les patients atteints d’acné sont distinctes de celles trouvées chez les individus en bonne santé.

Comprendre les mécanismes du dysfonctionnement de la peau nous permet de savoir exactement quels remèdes sont efficaces pour prévenir ou traiter les peaux grasses, et en particulier l’acné.

Découvrez comment lutter contre la peau grasse et l’acné dans la seconde partie de notre article, juste ici

Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera vérifié avant d'être publié