Bonjour,

Laissez-moi vous parler du complément parfait de notre supplément : les fibres alimentaires.

Notre capsule apaisante pour la peau ne pouvait contenir qu’un demi-gramme d’ingrédients, nous en avons donc mis le plus possible, mais ce n’était vraiment pas suffisant.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande de manger 30 gr de fibres par jour. Les scientifiques du Microbiome voudraient pousser un peu plus loin, jusqu’à 50 gr par jour. Et la consommation quotidienne actuelle au Royaume-Uni ? 14 gr seulement. Disons qu’il y a place à l’amélioration.

Mais la bonne nouvelle, c’est que c’est facile à corriger. Vous pouvez même le faire à chaque fois que vous mangez !

Vous pouvez trouver notre article sur comment manger plus de fibres ici. Maintenant, entrons un peu dans les détails : Quels sont les différents types de fibres alimentaires et quels sont leurs effets sur votre microbiome ? Les réponses ci-dessous.

Tout d’abord, il y a les fibres insolubles. Celles que vous pouvez trouver dans les céréales, l’avoine, la laitue et… Le papier. La principale s’appelle la cellulose.

Il y a quelques années, nous pensions que les fibres insolubles n’étaient pas vraiment amusantes. Après tout, le corps humain ne peut pas les absorber, le microbiome ne peut pas les manger, donc ce qui entre sort (comme le caca. Il est difficile de ne pas parler de caca quand on parle de fibres). Elles sont très importantes pour votre digestion : elles ajoutent du volume (pour que vous ne soyez pas constipé), elles attirent l’eau (même chose) et le microbiome les utilise comme habitat. Elles mènent une vie bactérienne heureuse dans leur petite maison en cellulose, et tout cela va ensuite dans le caca.

Et puis il y a la famille extrêmement cool des amidons résistants. Bon relative, extrêmement cool c’est relatif je sais mais laissez-moi vous expliquer pourquoi ils m’obsèdent.

On trouve les amidons résistants dans les bananes vertes, les lentilles, les pommes de terre froides et les pâtes. Ils sont consommés par le microbiome de votre intestin qui les utilise pour produire des acides gras à chaîne courte. Et les acides gras à chaîne courte sont INCROYABLES. Je vais peut-être devoir faire un article sur eux, c’est dire à quel point ils sont cool. Si vous devez en retenir un, souvenez-vous du butyrate. Il est actuellement très étudié car il présente un grand potentiel contre le diabète, l’obésité et même le cancer.

Ensuite, il y a les fibres super intéressantes : les fibres solubles. Et pourquoi sont-elles si excitantes ? Parce que ce sont des fibres PREBIOTIQUES. Cela signifie que votre corps humain ne peut rien faire avec elles, mais que vos microbes intestinaux les adorent. C’est encore mieux ? Elles ne peuvent être mangées que par les bonnes bactéries, c’est ce qui les rend prébiotiques.

La plus célèbre d’entre elles s’appelle l’inuline. C’est celle que vous pouvez trouver dans notre supplément. D’autres endroits où trouver de l’inuline ? Topinambours, racine de chicorée, pissenlit, ail…

Mais il y a aussi d’autres fibres prébiotiques moins connues qui méritent un peu d’attention. D’autant plus qu’elles créent une consistance gélatineuse dans votre intestin, ralentissant l’absorption du glucose et favorisant le transit. Dans ces prébiotiques, on trouve des pectines (dans les pommes par exemple), des alginates (provenant d’algues) et du psyllium (de, devinez où, le psyllium).

Et voilà !

Marie, fondatrice de Gallinée

Shopper le nouveau Supplément Peau & Microbiome :

Gallinée Supplements square