LIVRAISON GRATUITE AU ROYAUME UNI À PARTIR DE £30
Le sombre secret de « La Bise » et plus encore…

Le sombre secret de « La Bise » et plus encore…

Pour célébrer cette Saint-Valentin d’une manière un peu différente (on ne vous le dira jamais assez, on ne fait jamais les choses comme les autres), nous voulions vous partager notre savoir (encore une fois) sur notre sujet favori, les bactéries.

Aujourd’hui on a décidé de vous parler « bisous » ! Rien de plus naturel pour nous, équipe majoritairement française (on ne t’oublie pas Diego), de discuter de ce sujet quand on sait que les Français vouent un culte à la bise et qu’à l’international, nous sommes connus pour le fameux French Kiss ! Prenez des notes !

La coutume en France est de se faire la bise pour saluer. Il s’agit donc d’échanger deux baisers (voire 3, voire 4, en fonction des régions) sur les joues, ce qui je vous l’accorde peut paraitre étrange et très intime pour une première rencontre.

Toujours est-il que cette pratique nous a permis de soulever une question : qu’en est-il de toutes ces bactéries échangées pendant la bise ?

D’après certaines recherches, il semblerait que la bise ne soit finalement pas un nid à microbes comme nous pourrions nous l’imaginer. En cas de grippe par exemple, il vaut mieux se faire la bise plutôt que de se serrer la main. C’est (presque) logique : les mains favorisent la contamination parce qu’elles sont les plus exposées aux sources externes de bactéries et de virus. Dites-moi si je me trompe mais je n’ai encore jamais vu quelqu’un tenir la barre du métro avec les dents…

Messieurs, un sondage canadien vous inciterait encore plus à vous faire la bise : seulement 37 % des interrogés se laveraient les mains pour limiter l’exposition aux germes (contre 47% de femmes).

En écrivant cet article on s’est posé une autre question : vaut-il mieux faire la bise à un homme rasé ou un homme barbu ? (Oui on se pose beaucoup de questions plus ou moins utiles). Croyez-le ou non mais quelqu’un (l’Université de Londres entre autres) a fait une étude sur le sujet ! Il s’avère que les hommes barbus ont des microbes présents dans leurs barbes qui ont la capacité de supprimer certaines bactéries nocives (E.Coli par exemple)  ! La barbe aurait donc un effet antibiotique naturel, ce qui n’est pas le cas pour les hommes rasés de près. A vous de faire votre choix !

 

Pour le french kiss aka le bisou avec échange de salive (mais aussi 80 millions de bactéries voyageant d’une bouche à l’autre pour un baiser de 10 secondes*), c’est une autre histoire.

La première école, hygiéniste-traditionaliste crie haut et fort de ne plus s’embrasser sous peine de s’échanger toutes les maladies du monde.

La seconde, qui est apparue avec les récentes recherches sur le microbiome révèle que le partage de bactéries permettrait à un couple de se constituer un système immunitaire semblable et donc de se protéger contre les mêmes types de maladie ou encore de mieux digérer le même type de nourriture. Je vous laisse deviner quelle école on croit !

Alors même s’il y a plus de bactéries dans votre bouche que de personnes sur la planète…

Il vaut mieux embrasser 10 étrangers plutôt que de soulever des poids dans votre salle de gym. Ils peuvent contenir jusqu’à 362 fois plus de bactéries qu’un siège de toilette publique…on vous a déjà dit que toutes les bactéries n’étaient pas épanouies ?

* vous avez bien lu. 80 millions. En 10 secondes. Elles sont rapides les petites.

 

Meryl Streep Kiss GIF by 20th Century Fox Home Entertainment

Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera vérifié avant d'être publié