Tout d’abord, existe-t-il un axe peau-cerveau ?

Chez Gallinée, nous parlons souvent de l’axe intestin-peau : comment votre microbiome intestinal pourrait influencer l’état de votre peau. Vous avez peut-être aussi entendu parler de l’axe intestin-cerveau, ou du lien entre le microbiome intestinal et des problèmes de santé mentale comme la dépression ou l’anxiété.

Mais, existe-t-il un axe peau-cerveau ? L’état de votre peau peut-il vous faire sentir mieux ou moins bien ?
La réponse courte est : oui.

C’est bien connu, les personnes souffrant d’acné sont plus sujettes à des problèmes de santé mentale comme l’anxiété, des interactions sociales plus faibles et même la dépression.

Il existe même un mot pour cela : la psychodermatologie, ou l’effet psychologique des problèmes de peau. Il s’avère que « se sentir bien dans sa peau » est plus qu’un simple dicton : les études montrent que les gens se sentent bien lorsque leur peau est belle. Certains ingrédients rendent les gens plus souriants, ou plus détendus, rien qu’en les appliquant sur la peau !

Ce que j’aime, c’est que cela peut être mesuré cliniquement… mais vous le saviez déjà, n’est-ce pas ? Prendre soin de soi est un sujet tellement important en ce moment, et prendre 10 minutes matin et soir pour votre routine de soin de la peau en est un parfait exemple. Prenez aussi un peu de temps pour votre corps, on l’oublie souvent. Un peu de notre Lait Corps pour un massage doux des jambes et du ventre vous garantira de bien commencer la matinée.

Qu’est-ce que l’axe intestin-cerveau ?

Ou la véritable signification d’un sentiment de bien-être. Vous connaissez cette mauvaise sensation après une nuit intense ? Et bien maintenant, la science est là pour vous dire pourquoi, et aussi comment cela pourrait vous aider. La science de l’axe intestin-cerveau est un domaine vraiment nouveau de la science du microbiome, mais c’est TELLEMENT EXCITANT ! (Je deviens très vite ringarde à ce sujet, soyez indulgent avec moi).

Nous avons beaucoup de neurones dans notre intestin, à tel point qu’il a été qualifié de second cerveau. Il s’avère que ce second cerveau entretient une conversation intense avec les microbes de votre intestin et renvoie ces informations à votre cerveau, influençant ainsi votre humeur.

Qu’est-ce que cela signifie pour nous ?

  • Cela signifie que nous commençons à mieux comprendre les problèmes de santé tels que la dépression, l’anxiété et les troubles de l’humeur, et comment ils peuvent trouver leur origine dans l’intestin. Certaines bactéries spécifiques sont maintenant associées à la dépression par exemple.
  • Cela signifie que nous comprenons comment aider ! C’est d’ailleurs l’objet des recherches du professeur Cryan en Irlande. Il a même inventé un terme : psychobiotique, désignant les microbes qui peuvent vous faire vous sentir mieux. C’est cool, non ?

Comment ça marche ?

Chaque fois que vous prenez des aliments ou des suppléments probiotiques spécifiques, ils arrivent dans votre intestin et stimulent certaines parties de votre microbiome intestinal. Votre microbiome va produire des molécules qui vont remonter jusqu’au cerveau et y faire leur travail. Par exemple, saviez-vous que 95 % de la sérotonine, la molécule du bonheur corporel, est fabriquée par vos bactéries intestinales ?

Alors comment puis-je manger pour être plus heureux ? Excellente question. Si nous devions résumer en une phrase, ce serait : mangez autant de légumes verts et d’aliments fermentés que possible et réduisez votre consommation d’aliments transformés et de sucre blanc. Voilà !

Un peu plus de détails :
  1. Nourrissez votre microbiome. Ce qu’il préfère, c’est la variété et les fibres. Essayez donc de manger 30 plantes différentes par semaine, et au moins 30g de fibres par jour. En effet, des études ont montré un effet direct sur l’humeur et l’anxiété.
  2. La science est encore très récente sur les probiotiques qui peuvent aider à lutter contre la dépression et l’anxiété. Pour l’instant, les probiotiques dont l’effet significatif a été prouvé sont les suivants :
      • Sur l’anxiété : L. casei ; Clostridium butyricum ;
      • Sur la dépression : B. longum ; L. helveticus R0052 ; B. longum R0175 ; L. rhamnosus R0011 (fait amusant : c’est celui que vous trouverez dans notre supplément Skin&Microbiome) ;
      • Sur le stress, l’anxiété et la dépression : B. bifidum, B. lactis, Lactobacillus acidophilus, L. brevis, L. casei, L. salivarius, et Lactococcus lactis ;

(Avertissement : Ceci n’est pas un conseil de santé, consultez votre médecin. Il s’agit encore d’une science nouvelle et nous obtiendrons davantage de données au fil du temps : il faut rester attentif ! C’est surtout pour votre information.
Source: sci-hub.se/10.1080/1028415X.2019.1701220)

Donc, en résumé : un domaine très nouveau mais très excitant de la science du microbiome.

Ce que j’aime le plus, c’est cette citation du professeur Cryan : « Nous ne pouvons pas changer nos gènes, mais chaque fois que nous mangeons, nous pouvons changer notre microbiome. » Nous avons donc les outils et le pouvoir de changer !

Marie Drago, fondatrice de Gallinée

Découvrez notre Gamme de Compléments