LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE À PARTIR DE 50 €
DANS LES PLACARDS DE GALLINEE …

DANS LES PLACARDS DE GALLINEE …

Nous sommes actuellement en train de manger un brownie en l’honneur de l’anniversaire d’Elodie, et c’est alors que ça nous a frappé : ce vendredi nous allons être transparentes avec vous (comme d’habitude), et vous dévoiler ce que l’on peut trouver dans nos placards. Au sens figuré évidemment, parce qu’au sens propre on y trouve que des brownies et du fromage.

Dans les placards de Gallinée, vous trouverez seulement les ingrédients les plus respectueux des bactéries pour soutenir le microbiome de votre peau.

Dans les placards de Gallinée, vous trouverez donc en trèèèès grande majorité des produits d’origine naturelle.

Pour la petite métaphore du jour, c’est un peu comme manger du chocolat pour entretenir son moral ou manger des bananes pour faire le plein de potassium.

Dans les placards de Gallinée, certains éléments sont interdits. Non pas parce qu’ils sont radioactifs ou esthétiquement non acceptables mais parce qu’ils ne correspondent pas à notre philosophie Gallinéenne, et on va vous expliquer pourquoi.

Bien entendu, dans les placards de Gallinée il n’y a pas de produits animaux ou d’origine animale.

Mais qu’est ce qui est d’origine animale et comment est-ce obtenu ?

La lanoline par exemple, c’est le sébum des moutons. Ses autres petits noms sont « graisse de laine » ou « cire de laine ». Elle permet à ses mammifères de protéger leur laine si douce et si belle qui pousse sur leur peau. C’est un peu comme si l’on utilisait les corps gras protecteurs de nos cheveux comme ingrédient cosmétique.

L’une des origines du collagène est animale. C’est une protéine qui peut être extraite de carcasses d’animaux d’abattoirs ou de la peau de poissons.
Pas touche à mon Bubulle, il n’est pas la réponse à une peau qui tiraille.

Une autre façon de la produire est par un processus biotechnologique.
Qué-sa-quo ce truc-là ? C’est une technologie innovante de production qui utilise des bactéries ou des levures pour fabriquer des protéines sans avoir recours aux animaux.

Alors effectivement, manger de la viande, on est pas contre. Mais nous ne sommes pas nés avec une tranche de beefsteak posée sur le visage, alors nous avons préféré utiliser des ingrédients naturels (95%) d’origine végétale ou minérale et des ingrédients synthétiques, quand c’était nécessaire, tout en écartant les produits d’origine animale.

Oh erlenmeyer, raconte moi ton histoire !
Synthétique ? Syn-thé-tique ? Syn-thé … ? Syn … ?
Petite explication : mère nature est belle et nous donne habituellement les solutions aux questions et besoins posés. Cependant, il faut faire attention, la nature est parfois dangereuse et trompeuse.
Dans la forêt pousse un champignon, l’amanite phalloïde. Elle est mortelle et pourtant très belle et goûteuse.
Pour autre exemple, les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes. Mais pourquoi ?? Car ce sont des huiles ultra-concentrées en molécules actives qui peuvent être toxiques à forte dose. Elles peuvent aussi être impliquées dans le phénomène d’allergie chronique et certaines sont anti-bactériennes #touchepasàmonpotebactérien

La chimie permet de transformer des molécules naturelles potentiellement toxiques en molécules synthétiques dont la toxicité est grandement diminuée.
En résumé, pour nous, le plus important est l’efficacité de nos produits, tout en respectant votre sécurité, logique non ?

Bon du coup, qu’est-ce qu’on trouve réellement dans nos placards ?

Concernant les prébiotiques, nous utilisons par exemple de l’inuline qui est extraite de la chicorée. Cette substance est utilisée depuis des années dans les produits après-shampoings pour les cheveux.

Du jus de Yacon est également utilisé, c’est d’ailleurs cet actif qui participe à l’odeur si particulière de notre crème visage hydratante. Aucun parfum n’y a été ajouté afin de convenir aux peaux les plus sensibles.
Le Yaaaacon ?…Oui, pour nous, c’est un peu la patate canne à sucre. C’est une racine d’Amérique du Sud, transformée en sirop pour les personnes diabétiques car ce sucre ne passe pas dans le sang.
Et par chance, nos bonnes bactéries adorent en manger !
Le steak/frite de nos bactéries.

Pour notre ami postbiotique l’acide lactique est obtenu par fermentation de végétaux.

En fait, la cuisinière de Gallinée a d’abord fait son marché chez le primeur puis est allée voir la fée des minéraux et enfin a consulté un chimiste pour résoudre quelques obstacles de sécurité.

L’innovation de notre recette a été d’associer différents ingrédients, utilisés séparément depuis des années. Alors même si nous sommes encore tout nouveaux et innovants, pas d’inquiétude, nous sommes bons pour vos bactéries et surtout pour votre peau.
Pas de toxicité en vue capitaine !

Des bactéries saines pour une peau saine grâce à des produits confectionnés spécialement pour vous par Madame Gallinée.

Et vous, qu’avez-vous dans vos placards ?

Elo & Mathilde

Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera vérifié avant d'être publié

Votre cookbook pré & probiotiques à télécharger !

Nous avons collaboré avec Antonia Magor, nutritionniste, pour créer ce livre de recette unique.

25 recettes pour intégrer un maximum de prébiotiques et probiotiques dans vos repas et prendre soin de vos bonnes bactéries!

Obtenir le cookbook